Jump to main content
banner
LE CLEA
Accueil
Charte
Actions du Clea
es Communiqués
eses Actualité
es Nederlands / English
es Clea en son et images
  Clea - Section Liège
Législations liberticides
Appel du SAD
es Note sur la loi anti-T
im Une nouvelle inquisition
Procès du DHKC
es Enjeux et contexte
es Les enjeux de ce procès
es Les détenus de Bruges
im Traiments inhumains et dégrandants en prison
Démocratie en Turquie?
Une presse sous emprise
es Un procès exemplaire
es L'autre affaire Erdal
es Procès en Appel à Gand
es Condamné à cinq ans
es Messages de soutien
es Comptes-rendus des audiences
es 1ère instance: Bruges
es Note sur le dossier de Bruges
es Jugement du 28-02-06
im Bahar Kimyongür
es Un complot contre Bahar
es Bahar libéré aux Pays-Bas
es Pétition, soutiens...
es Autobiographie
es Note sur l'arrestation aux Pays-Bas
es Lettre de l'avocat turc
es Jugement de La Haye
Dans le collimateur des lois anti-terroristes
es Procès politique à Liège
es Une menace qui grandit
Presse
es Cartes blanches, articles
Liste de diffusion
es

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion cliquez ici


À lire absolument notre nouvelle et très complète brochure «Kimyongur Bahar : Le dossier à charge»
[Lire]

Pour un soutien financier:
363-0054263-80

Portez le pin's
«Triangle rouge»
Le Clea en a fait son symbole

triangle rouge
Où se le procurer?
Cliquez sur l'image

Un seul pas suffirait pour arrêter le compteur macabre !
Avant son incarcération, Bahar Kimyongür avait lancé un appel urgent à la constitution d'une délégation internationale en Turquie en vue de sauver la vie de l'avocat des droits de l'Homme Behiç Asçi, en grève de la faim depuis plusieurs mois en protestation pour les conditions de détention de ses clients. Il fut écouté mais Maître Asçi se débat encore entre la vie et la mort. Faisons du geste généreux de Bahar une victoire : Soutenons sa campagne ! [Lire]

 


Comment soutenir Bahar :
tout le monde a une place dans la tâche


Vous avez étés nombreux à écrire, à nous écrire, et continuez à le faire, pour exprimer votre indignation. Vous êtes choqués par le sort réservé par l’État belge à Bahar Kimyongür : cinq ans de prison ferme pour s’être opposé de manière efficace au régime autoritaire turc.

«C’est scandaleux, jamais on aurait cru qu’ils iraient si loin» ; «Qu’est-ce qu’on peut faire pour aider la famille ?» ; «Peut-on lui rendre visite ?» ; «Il faut qu’on le libère, c’est un militant innocent qui est en prison, comment faire pression sur Onkelinx ?» ; «Je ne suis vraiment pas fier en tant que représentante du pouvoir politique» (une députée) ; «Bahar Kimyongur a été condamné pour un délit d'opinion. Amnesty International devrait se saisir de cette affaire. Je me demande dans quel pays je vis (...) Je ne suis pas fier d'être belge aujourd'hui» (un sénateur) ; «Intellectuels qui analysez, citoyens qui prenez la plume, artistes qui caricaturez,... terroristes vous êtes déjà, même si vous ne le savez pas...», (un professeur d’université)...

Dès le verdict, les témoignages de soutien pour Bahar se sont accumulés, en provenance pas seulement de la Belgique. Beaucoup de citoyens souhaitent agir…

Vous souhaitez le soutenir concrètement, ce qui suit vous intéressera :

Le Clea organise une série d’activités auxquelles vous pouvez vous associer. Pour soutenir la campagne «Liberté pour Bahar !», vous pouvez :

-Participer à nos actions en faveur de Bahar, nos prochains rendez-vous étant les suivants :
1) Diverses actions destinées à dénoncer les conditions de détention inhumaines et dégradantes des condamnés du procès du DHKC ;
2) chaque samedi, retrouvez-nous sur les marches de la Bourse à Bruxelles, entre 16 et 17h ;
3) Musa Asoglu, Sukriye Akar, Kaya Saz –condamnés dans le «procès DHKP-C»– sont emprisonnés depuis un an déjà : restons mobilisés ! [tract au format pdf] Deux rassemblements sont prévus : 1) le mercredi 28 février, à 18h, à la Bourse de Bruxelles; 2) le samedi 3 mars, à 16h, devant la prison de Bruges. VENEZ NOMBREUX!!! [Lire].

-Acheter et diffuser notre autocollant de soutien, l’argent récolté servira à payer les frais de justice de Bahar et à financer les actions du Clea. Pour vous en procurer, contactez le 0487 174 851 et versez l’argent sur le compte
363-0054263-80, mention « x autocollants » ;

-Télécharger nos tracts au départ de notre site et les imprimer et/ou diffuser par différents moyens autour de vous [ici];

-Signer notre appel «Liberté pour Bahar» [Lire];

-Faire signer une motion de soutien à Bahar réclamant sa libération et le déclarant membre d'honneur, dans votre association, parti, institution… Renvoyez-la nous (contact@leclea.be), nous la publierons sur notre site.

-Lui écrire ainsi qu’à sa famille pour les soutenir moralement, aux adresses suivantes :
1) Bahar Kimyongür, Avenue de Burlet n°4 à 1400 Nivelles (afin de garantir que vos lettres ne seront pas bloquées par la censure, conservez une copie de chacune de celles-ci et informez systématiquemet le Clea [contact@leclea.be] chaque fois qu'une lettre aura été envoyée à Bahar –pas de copie du contenu mais information qu'une lettre lui a été envoyée par vous– en indiquant clairement le nom et adresse de l'expéditeur, la date de l'envoi ainsi que le nombre de pages de la lettre) ; informez aussi le Clea si une coupure de presse, un journal, une revue sont envoyés par vous, ce afin de vérifier si tout arrive à bon port.

2) Necibe Dogru (maman), 84 avenue Jean Dubrucq, boîte 22, 1080 Bruxelles ;

-Lui rendre visite à la prison de Nivelles. Pour ce faire, vous devez envoyer une courte lettre à la direction de la prison (elle peut être en français) contenant 1) une photocopie recto/verso de votre carte d’identité, 2) votre adresse privée, 3) l'indication de votre profession. Puis téléphoner 3 à 4 jours après pour savoir quand vous pouvez vous y rendre.
Très important : envoyez aussi une lettre, avec copie de votre demande adressée à la direction de la prison, directement à Bahar, en incluant l'annexe.
Il n'a droit qu'à une heure de visite par jour, du lundi au samedi, à l'intérieur des franges horaires suivantes (attention, ceux-ci peut changer dès son transfert à la prison de Nivelles) : lundi au vendredi : entre 13h05 et 17h00 (17h étant l'heure du début de la dernière visite) - attention, Bahar ayant droit au préau de 14h30 à 16h30 (pas toujours respecté, d'ailleurs), droit perdu en cas de visite en même temps, le mieux étant de le visiter au plus tard à 13h30, ou à partir de 16h30 ; le samedi : il a droit à deux fois une heure : entre 9h05 et 11h20 et 13h10 et 16h00.
Prière d'en avertir Deniz, l'épouse de Bahar, afin de bien coordonner le calendrier des visites : tél : 0486 846 170 -e-mail :
<deniz-demirkapi@hotmail.com> ; ce qui précède est essentiel : sachez que, bien que vous pouvez arriver à n'importe quelle heure à l'intérieur des franges horaires prévues (ouverture, toutefois, seulement toutes les demi-heures), si, sans prévenir Deniz, quelqu'un est venu avant vous, vous ne pourrez pas entrer ce jour-là ; par contre, il est admis que jusqu'à trois personnes puissent entrer en même temps ;
L’adresse de la prison est la suivante : Avenue de Burlet n°4 à 1400 Nivelles (téléphone : 067/89-51-00).

-Participer aux réunions du Clea qui se déroulent tous les derniers mercredis du mois à 18h., généralement au BEA à l’Université Libre de Bruxelles (soyez attentif aux dates et aux locaux). Le Clea a plus besoin de cœurs, d'esprits et de bras que jamais !

-Envoyer l’adresse de notre site (www.leclea.be) à vos connaissances, créer un lien entre votre site et le nôtre, mettre sur votre site un logo –mieux encore, une page d’accueil “en deuil” (suivant le modèle de la nôtre)– réclamant Liberté pour Bahar ;

-Organiser une activité pour soutenir Bahar.

Vous voulez obtenir plus d’informations sur la situation de Bahar, vous avez une idée originale, contactez-nous : contact@leclea.be


 


Le Clea est un collectif citoyen visant à promouvoir un débat critique sur les nouvelles législations antiterroristes. Le cas de Bahar Kimyongür est exemplaire à cet égard. En vertu de ces nouvelles dispositions, non seulement les libertés d'expression et d'association sont mises à mal mais, en plus, l'avenir d'un homme qui n'a commis aucun délit et comdamné aujourd'hui à cinq ans de prison ferme, est gravement compromis.  
 
 
 

autocollant
Bahar Kimyongür est un symbole
Il est le symbole des dangers que la lutte contre le “terrorisme” fait peser sur nos libertés

Vous souhaitez soutenir Bahar concrètement ?
Ce qui suit vous intéressera :
Lire
Téléchargez ici, et reproduisez et diffusez SVP un tract au format pdf
Soutenir Bahar
Prochaine réunion du Clea : À fixer


«Dis-moi avec qui tu colistes...»
Lire :

«Un citoyen belge livré pour des raisons électoralistes à un régime pratiquant la torture ?»

Consultez aussi :
www.mouvements.be


Actualité de Huxley
«(...) au moyen de méthodes toujours plus efficaces de manipulation mentale, les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques – élections, parlements, hautes cours de justice– demeureront mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu'ils étaient aux bon vieux temps. La démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions (...) et de tous les éditoriaux mais (...) l'oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera.»
Aldous Huxley, Retour au meilleur des mondes
n

Site optimisé pour le navigateur
Firefox
Firefox
Téléchargez-le ici