Jump to main content
banner
 
es Naviguer dans la version précédente du site
 


Le film retraçant le combat du Clea [Cliquez sur l'image]

 

Livre Bahar
Livre de Bahar Kimyongür
Commandes : Cliquez sur l'image

 
Législations liberticides
Appel du SAD
es Une nouvelle inquisition
Dans le collimateur des lois anti-terroristes
es Procès politique à Liège
es Une menace qui grandit
Presse
  Une presse sous emprise
es Cartes blanches, articles
 

Portez le pin's
«Triangle rouge»
Le Clea en a fait son symbole

triangle rouge
Où se le procurer?
Cliquez sur l'image




 


>communiqués |

Affaire Kimyongür
La Turquie fait pression sur la justice espagnole...
           

Communiqué du Clea - mercredi 9 octobre 2013         [Versión castellana]

Bahar à la LDH   Ce mercredi, à 10 heures du matin, Bahar Kimyongür était convoqué devant l’Audiencia Nacional de Madrid. Une audience «technique» où «le prévenu» a dû formellement répondre à deux questions préalables, telles qu’édictées par l’Article 12 du Code espagnol d’Extradition «passive».
«Souhaitez-vous être extradé vers la Turquie ?» (sic).
A cette interrogation, Kimyongür a évidemment répondu «non».
Deuxième question : «Souhaitez-vous renoncer au "principe de spécialité" ?» (sic)  (dans l’affirmative, le Tribunal ajoute alors aux incriminations figurant dans le mandat d’extradition turc d’autres condamnations qui auraient éventuellement frappé l’intéressé).
A cette interrogation, Kimyongür a également répondu «non».

TRADUCTION. Après ce bref interrogatoire, les avocats de B. Kimyongür ont demandé au juge Javier Gómez Bermúdez un délai de 30 jours pour verser au dossier d’instruction la traduction des jugements ayant innocenté notre ami –qu’il s’agisse des accusations d’«appartenance à une association de malfaiteurs constituant une organisation criminelle et un groupe terroriste» (des allégations avancées par le Parquet fédéral belge et que, par deux fois, les Cours d’Appel d’Anvers puis de Bruxelles avaient anéanties), ainsi que les accusations contenues dans le mandat d’arrêt international lancé par la Turquie en 2006 et que la Chambre d’Extradition de La Haye avait totalement récusées… [1].

Mais, ce mercredi, Kimyongür a surtout pu prendre connaissance des deux «nouvelles» pièces avancées par la partie turque pour “prouver”, aux yeux de la justice espagnole, l’extrême dangerosité sociale de notre compatriote.

INTIMIDATIONS. D’abord, une liste reprenant différentes actions, protestations et manifestations ayant eu lieu jusque ces tout derniers jours en Turquie. Tous faits imputés par les autorités d’Ankara au mouvement d’extrême-gauche turc DHKP-C (la même stratégie pour influencer l’opinion des juges avait déjà été utilisée lors des procès d’Anvers et de Bruxelles contre les sept prévenus accusés d’être membres de cette organisation)… Pour rappel, ces «pièces à conviction» avaient été purement et simplement rejetées par les juges belges.

Autre pièce «accusatoire» ajoutée par la Turquie au dossier d’instruction espagnol : une lettre de Kimyongür adressée en mai 2007 à l’ambassadeur de Turquie en Belgique, Fuat Tanlay…  Une lettre passionnée mais qui ne relève ni du délit d’opinion ni de l’acte délictueux [2]…

On ne le répètera donc jamais assez : la tactique de harcèlement entretenue par la Turquie vise à déstabiliser, à éreinter moralement et financièrement notre compatriote.

A nous tous, de montrer que nous ne le laisserons jamais tomber.

Bahar Kimyongür est rentré à Bruxelles ce mercredi à 22 heures.
Selon ses avocats espagnols la première véritable audience de son «procès» devrait avoir lieu dans un mois et demi.

pour le Comité pour la Liberté d’Expression et d’Association (CLEA),
Jean FLINKER


[1] La traduction des jugements énoncés en néerlandais doit être assurée par un traducteur-juré. Elle concerne pas moins de 400 pages…, ce qui impliquera des coûts extrêmement importants. De ce fait, on peut toujours verser une contribution financière (fût-elle symbolique) sur le compte du CLEA
BE47 3630 0542 6380 avec la mention «Solidarité Bahar».

[2] La lettre adressée à l’ambassadeur de Turquie à Bruxelles débutait par ces phrases : «J’ai pris connaissance de votre vive réaction à l’égard de mes opinions mais également à l’encontre de la rédaction du quotidien flamand "De Standaard" pour m’avoir ouvert ses colonnes. Après lecture, je constate, à mon grand regret, que votre diatribe n’a fait que confirmer l’idée que je me faisais de vous : celle d’un commerçant qui, depuis sa boutique de la rue Montoyer, tente de vendre une image édulcorée d’une Turquie que vous et moi connaissons fort bien (…)».
On peut en lire l’intégralité sur le site du CLEA où elle avait été postée en son temps :
http://www.leclea.be/pages/bahar-reponse_ambassadeur.html


Consulter aussi :
http://www.leclea.be/affaire_dhkp-c/democratie_a_la_turque/l-ambassadeur_menace.html

www.leclea.be

 



Le Clea est un collectif citoyen visant à promouvoir un débat critique sur les nouvelles législations antiterroristes. Le cas de Bahar Kimyongür est exemplaire à cet égard. En vertu de ces nouvelles dispositions, non seulement les libertés d'expression et d'association sont mises à mal mais, en plus, l'avenir d'un homme qui n'a commis aucun délit, menacé aujourd'hui de dix ans de prison ferme, est gravement compromis.  
 
 
es L'affaire DHKP-C
es Le dossier
es Enjeux d'une affaire emblématique
es Le procès de Bruges
es Le procès devant la Cour d'Appel de Gand
  Première cassation
es Le procès devant la Cour d'Appel d'Anvers
  Seconde cassation
  Procès devant la Cour d'Appel de Bruxelles
  Bahar Kimyongür : un témoin des injustices de ce monde
  Un complot pour livrer Bahar à la Turquie
  Deniz Kimyongür : une femme d'exception
  Les autres inculpés
  Traitements cruels et dégradants
  “Démocratie” à la turque...
  Le DHKP-C harcelé partout en Europe
  Non à l'extradition de Bahar par l'Espagne
   

«Ne dites pas à ma mère que je suis militant, elle croit que je suis terroriste»
par Edgar Szoc, Secrétaire général de la Ligue des droits de l'Homme [Lire]


Actualité de Huxley

«Par le moyen de méthodes toujours plus efficaces de manipulation mentale, les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques – élections, parlements, hautes cours de justice– demeureront mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu'ils étaient aux bon vieux temps. La démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions (...) et de tous les éditoriaux mais (...) l'oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera.»
Aldous Huxley, Retour au meilleur des mondes


Site optimisé pour le navigateur Firefox
Firefox
Téléchargez-le ici

Conseils de navigation
Assurez-vous toujours d'ouvrir la dernière version des sites visités (le cas échéant, c'est la version gardée dans la mémoire de votre ordinateur que vous risquez de visualiser).
Servez-vous souvant du bouton d'actualisation des sites
actualiser

Mais ne vous contentez pas que de cela : videz régulièrement la mémoire cache de votre navigateur (sur Internet Explorer : >Outils >Options Internet >“Supprimer les fichiers” >“Supprimer les cookies” >“Effacer l'Historique”).
Firefox offre, en plus, une possibilité de effacement systématique de la mémoire cache à chaque fermeture du logiciel (>Outils >Options >Vie privée >Cocher: “Toujours effacer mes informations personnelles à la fermeture...” et “Demander avant d'effacer mes traces” - Dans “Paramètres”, sélectionner toutes les options).
Pour en savoir plus :
[1]  [2]  [3]