Jump to main content
banner
LE CLEA
Accueil
Charte
Actions du Clea
es Communiqués
eses Actualité
es Nederlands / English
es Clea en son et images
  Clea - Section Liège
Législations liberticides
Appel du SAD
es Note sur la loi anti-T
im Une nouvelle inquisition
Procès du DHKC
es Enjeux et contexte
es Les enjeux de ce procès
es Les détenus de Bruges
im Traiments inhumains et dégrandants en prison
Démocratie en Turquie?
Une presse sous emprise
es Un procès exemplaire
es L'autre affaire Erdal
es Procès en Appel à Gand
es Condamné à cinq ans
es Messages de soutien
es Comptes-rendus des audiences
es 1ère instance: Bruges
es Note sur le dossier de Bruges
es Jugement du 28-02-06
im Bahar Kimyongür
es Un complot contre Bahar
es Bahar libéré aux Pays-Bas
es Pétition, soutiens...
es Autobiographie
es Note sur l'arrestation aux Pays-Bas
es Lettre de l'avocat turc
es Jugement de La Haye
Dans le collimateur des lois anti-terroristes
es Procès politique à Liège
es Une menace qui grandit
Presse
es Cartes blanches, articles
Liste de diffusion
es

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion cliquez ici


À lire absolument notre nouvelle et très complète brochure «Kimyongur Bahar : Le dossier à charge»
[Lire]

Pour un soutien financier:
363-0054263-80

Portez le pin's
«Triangle rouge»
Le Clea en a fait son symbole

triangle rouge
Où se le procurer?
Cliquez sur l'image

Un seul pas suffirait pour arrêter le compteur macabre !
Avant son incarcération, Bahar Kimyongür avait lancé un appel urgent à la constitution d'une délégation internationale en Turquie en vue de sauver la vie de l'avocat des droits de l'Homme Behiç Asçi, en grève de la faim depuis plusieurs mois en protestation pour les conditions de détention de ses clients. Il fut écouté mais Maître Asçi se débat encore entre la vie et la mort. Faisons du geste généreux de Bahar une victoire : Soutenons sa campagne ! [Lire]

 

Archives: | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |


Procès DHKP-C à la cour d’appel d’Anvers
Bahar, Kaya, Musa, Sükriye… ne sont ni des malfaiteurs, ni des criminels, ni des terroristes !
Ces militants ne retourneront plus en prison !

Toute l'information ici
 
Anvers
13/09/2007

DES CLÉS POUR COMPRENDRE
Arte TV

«Tous fichés»
[1]  [2]  [3]  [4]  [5]
Un reportage vidéo à ne pas rater :

Voyage à «Big Brother City»
[Première partie]   [Deuxième partie]
Un début de résistance
[Première partie]   [Deuxième partie]
De Spiegel : «Big Brother in Bagdad»
À Bagdad la biométrie est meurtrière...
[Lire]

Amnesty International
Sans laisser de trace
La responsabilité des États-Unis dans les disparitions forcées de la «guerre contre le terrorisme» [Lire]

 

Un autre regard sur le
11 septembre 2001

Manifestation européenne à Bruxelles
Dimanche 9 septembre 2007 - 14h., Gare du Nord [Lire plus]
Lire aussi :
Terroristes et citoyens, tous sous contrôle

Ces industries florissantes de la peur permanente
Le Monde diplomatique


Signez la motion
«Nous exigeons la liberté d'association et d'expression»
Texte de plate-forme pour la liberté d'association et d'expression - Juin 2007

Les élections sont finies : le futur gouvernement, quelle qu’en soit la composition, devra donc prendre ses responsabilités et mettre un terme à la criminalisation des militants qui ne cesse de croître dans notre pays, comme «l’affaire DHKP-C» le démontre actuellement.

Dans ce cadre, le Clea, en collaboration avec d’autres organisations comme Greenpeace et la Ligue des droits de l’Homme, appelle toutes les associations, partis, syndicats… à signer la motion pour la liberté d’expression et la liberté d’association afin que la contestation sociale soit retirée du champ d’application du code pénal.

Vous pouvez prendre connaissance de cette motion, la faire signer par votre organisation et voir la liste des premiers signataires sur (fr, nl):   fr    nl

Face à la multiplication des cas de criminalisation des contestataires en Belgique et ailleurs, le Clea réagit.[Lire la suite]
CLEA protesteert tegen de toenemende criminalisering van politieke militanten, zowel in België als in andere landen. [Vervolg]

Notez-le déjà dans vos agendas :
•Débat organisé par le Clea à Charleroi ce 21 juin à 19 heures à propos des lois antiterroristes, avec Bahar Kimyongür, Stephan Galon (FGTB) et Manu Lambert (LDH). [Plus d'informations]

L'action devant la prison de Nivelles le  25 mars 2006 pour exiger la «Liberté pour Bahar» :
une réussite

Des nombreues personnalités francophones et néerlandophones ont participé
Lire le discours de Stephan Galon (ABVV)

ancien combattant
Le docteur Georges Reding, ancien volontaire de guerre, est venu exprimer sa solidarité. Dans la photo, avec son épouse et la maman de Bahar

 

prison nivelles

Près d’une centaine de personnes dont de nombreuses personnalités francophones et néerlandophones se sont rassemblées devant la prison de Nivelles, où Bahar Kimyongür est incarcéré, pour exiger sa libération. Parmi les manifestants se trouvaient notamment : Josy Dubié (Sénateur Ecolo), Jean Bricmont (professeur UCL), Lieven De Cauter (professeur KUL), Kristien Hemmerechts (écrivaine), Stephan Galon (ABVV), Anne-Theresa De Keersmaeker (chorégraphe), Eric Goeman (Attac Vlaanderen et Democratie 2000), Ludo De Brabander (Vrede), le docteur Georges Reding, ancien volontaire de guerre 40-45…

La famille de Bahar Kimyongür, fortement applaudie vers 15 heures à la sortie de la visite, a fait une déclaration aux manifestants et à la presse : «Bahar» signifie «printemps», le «renouveau», nous espérons que mardi le verdict qui a condamné Bahar sera cassé afin qu’il puisse être libéré.[Lire la suite et voir les images]


7 novembre 2006 - 7 février 2007 : trois mois déjà !
L'épouse de Bahar Kimyongür et le Clea lancent
un appel international

Cela fait déjà trois mois, ce 7 février, que Bahar Kimyongür –ce jeune homme généreux et cultivé qui a toujours suscité l'affection de ses amis, condisciples et enseignants et qui a dédié sa vie à son prochain, en particulier les plus démunis et victimes de l'injustice des hommes– fut enlevé à son épouse et aux siens par une justice soumise aux diktats de la superpuissance hégémonique.

•Lisez le message de Deniz, son épouse

•Lisez le Communiqué du Clea (8/02/2007)

 

bahar et deniz
Bahar avec son épouse Deniz au lendemain de sa libération aux Pays-Bas


Le Comité pour la liberté d'expression et d'association (Clea) lance quatre campages contre la dérive liberticide menée au nom de la guerre contre le «terrorisme»

bahar et deniz
•Appel international «Liberté pour Bahar»

•Versions imprimables (pdf) :   fr  nl  gb•Signez l'appel “liberté pour Bahar”

•Teken de oproep "Vrijheid voor Bahar" !

•http://www.vrede.be/

•Sign the call “Freedom for Bahar”

•Adhiera al llamado: “Libertad para Bahar”

•"Bahar'a özgürlük" çağrısına, lütfen imza atınız

•Wir fordern frei heit für Bahar !

•Aderisci all'appello: “Libertà per Bahar”

•Pourquoi faut-il soutenir Bahar Kimyongür et exiger sa libération ?

Why we must support Bahar Kimyongür and demand his release

 

bourse
•Annulation du procès DHKPC
L'arrêt de la Cour de cassation
•Jugeons le jugement

•Ce qui est en jeu...
Bahar Kimyongür : le dossier à charge
•Un procès politique
•Sukriye Akar : Condamnée sans motif...
•Une partie très peu civile...
•Une législation d'exception, un tribunal d'exception, une instruction d'exception: un verdict d'exception

À Bahar Kimyongür, d'un militant altermondialiste belge victime de persécution politique

•De la schizophrénie au surréalisme judiciaire, l’affaire des altermondialistes sur écoute (Indymédia Liège)

  bush
Pour l'abrogation des lois liberticides

•Légiférer contre le terrorisme en Belgique (Audio - Mémoire médiatique - IHECS - 2007)
•Un secret dans les coffres du Parlement

[Le Soir, 19 janvier 2007]
•FGTB - Centrale Générale Bruxelles : Motion relative aux conséquences de la “loi antiterroriste”
       fr    nl
L’exemple de la Grande-Bretagne: •Guerre contre le terrorisme ou guerre contre les libertés ? par Jean-Claude Paye
  pte hal
•Non aux conditions de détention inhumaines et dégradantes

•Les familles des prisonniers politiques et le Clea ont été reçus par le Cabinet de la Ministre de la Justice
L'enseignant Musa Asoglu a mis un terme à sa grève de la faim
•Lettre ouverte à Mme Laurette Onkelinx, Ministre de la Justice 
        fr    nl

Bahar Kimyongür membre d’honneur d’Attac-Bruxelles 1
[Lire]

22/01/2007 - Communiqué à la presse :
Les familles des prisonniers politiques et le Clea ont été reçus par le Cabinet de la Ministre de la Justice

Depuis plusieurs mois, les familles des détenus de Bruges et de Gand –secondées par le CLEA– demandent à pouvoir rencontrer la Ministre de la Justice. En effet, dès le 28 février 2006, au terme du verdict de première instance, Sukriye Akar, Musa Asoglu et Kaya Saz ont eu à subir des conditions de détention inacceptables, relevant de l’autoritarisme de la Ministre et de l’arbitraire de l’administration pénitentiaire (...)
[Lire la suite]
•Synthèse des revendications formulées par le Clea et les familles
•Synthèse des réponses formulées par Madame Demet, membre du cabinet de Laurette Onkelinx


Nouvelle victoire ! À 12h00 ce vendredi 22 décembre 2006, l'enseignant Musa Asoglu a mis un terme à la grève de la faim qu’il menait depuis le 30 octobre en protestation contre les conditions de détention inhumaines et dégradantes infligées par ordre de la Ministre de la Justice aux prisonniers politiques incarcérés à Bruges.
Musa Asoglu

Les visites reçues, par lui et ses camarades, de trois médecins à l'appel du Clea et de quatre parlémentaires, en plus de l'arrêt du 12 décembre par la Cour d'Appel de Bruxelles imposant des astreintes au Ministère de la Justice en cas de non respect de l’obligation de lever les aspects les plus inhumains des conditions de détention des détenus de Bruges constituent une importante victoire qui a permis à Musa Asoglu de mettre fin aujourd’hui à sa grève de la faim. Le Clea se réjouit de la bonne nouvelle et restera vigilant en vue de s’assurer que la réalimentation lente et progressive de Musa Asoglu se fasse en des termes préservant sa santé. [Suite]


Néjiba

Victoire ! Ce 20 décembre 2006, Néjiba, la mère de Bahar Kimyongür, a pu embrasser son fils et le serrer dans ses bras pour la première fois depuis son injuste incarcération il y a déjà 43 jours ! Oui, la vitre infâme et glaciale a été levée. Nous espérons que les prisonniers politiques de Bruges bénéficieront bientôt de ce même traitement.  Le Clea

Bahar

 

Demi victoire
Le 12 décembre 2006, la Cour d’Appel de Bruxelles a rendu un arrêt favorable aux prisonniers politiques du DHKC à Bruges à propos de leurs conditions de détention, mais l'isolement persiste.

Pour rappel, l'enseignant Musa Asoglu a mené une grève de la faim de 53 jours en protestation contre ces traitements inhumains et dégradants en prison. La justice vient de lever une partie des conditions inhumaines et dégradantes affectant les prisonniers politiques de Bruges. Franchira-t-elle le pas nécessaire pour la levée aussi des conditions cruelles de la détention de ces prisonniers ? Autrement dit, interdira-t-elle le cruel isolement qui affecte les détenus : enfermement 24h/24h, préau d'une heure sans présence d'autres détenus et, surtout, cette vitre glaciale empêchant tout contact avec leurs êtres-chers lors des visites ? Rappelons que ce système d'isolement affecte aussi, pour une grande partie, le Belge Bahar Kimyongür, emprisonné à Gand.

[Lire la suite]
      [Un communiqué des avocats des victimes :   fr     nl ]


Le Clea soutient le recours en cassation
Contre un jugement et un arrêt dans lesquels ni le procureur ni les juges n'ont estimé nécessaire de cacher leurs options idéologiques et politiques, avançant même d'arguments chers à toutes les dictatures du monde...
[Le communiqué des avocats des victimes :   fr     nl ]


Les condamnés du procès DHKP-C en cassation
[Lire : fr     nl ] [Lire aussi ]


10 décembre : journée internationale des droits de l'Homme
Plus de 300 manifestants à la Porte de Hal à Bruxelles !

Plus de 300 personnes (250 selon la police) se sont rassemblées à l'appel du CLEA devant Le Pilori (Porte de Hal) à Bruxelles le dimanche 10 décembre 2006 dès 14h pour crier Liberté pour Bahar et Halte aux traitements inhumains et dégradants des prisonniers politiques en Belgique. Plusieurs personnalités politiques, notamment d'Écolo, et académiques ont participé activement à cette manifestation.
[Discours du porte-parole du Clea - texte]
[Discours du porte-parole du Clea - vidéo]
[Vidéo - action théâtre de rue]


porte de hal

Diverses associations comme Attac Wallonie-Bruxelles, Info-Turk ainsi que des délégations syndicales de la FGTB étaient aussi présentes. [Lire la suite]

[Vidéo - action théâtre de rue - haute résolution]
[Vidéo - marche Porte de Hal - Prison de St Gilles]

François rend visite à Bahar
«J’ai rencontré un « terroriste» [Lire]


Communiqué de presse des avocats des victimes
La ministre de la justice Onkelinx passe outre l'injonction du Président du tribunal de première instance de ne pas perturber le sommeil des prisonniers du DHKP-C   fr    nl


Une législation d'exception, un tribunal d'exception, une instruction d'exception: UN VERDICT D'EXCEPTION
Communiqué du Clea à la suite de la sentence du procès en appel fr   it   es


Signez la                                  fr    nl
Lettre ouverte à Mme Laurette Onkelinx, Ministre de la Justice


Pour la cinquième fois, un juge de Bruxelles interdit la lumière pendant la nuit dans les cellules des trois détenus du DHKC à Bruges
D'après le magistrat, «la qualification de terroriste ne justifie pas un traitement carcéral spécial.» [Lire la suite NL]


Centrale Générale Bruxelles – Vlaams Brabant (FGTB) [html et pdf : fr  nl ]
Motion relative aux conséquences de la “loi antiterroriste” votée par le Parlement en 2003 et à la  menace qu’elle représente pour les droits et libertés fondamentaux


RTBF - La Première - Samedi 25 novembre 2006 - 9h - 11h
«Il se pourrait... que l'on vienne m'arrêter à l'heure du laitier...»
«Première Séance : Les chroniques de l'indispensable Monsieur Jean-Pierre»
... On a jugé et durement condamné, récemment, un jeune citoyen belge d'origine turque pour le motif qu'il aurait appartenu, avec d'autres co-inculpés, à un mouvement à caractère "terroriste". J'ai été informé, par le truchement de vieux amis à moi, du caractère singulièrement obscur et tortueux de toute cette affaire qui a vu se manifester, un peu partout, un mouvement de protestation devant la manière dont, en l'occurrence, la justice a été ici prétendument rendue (...)...
[Lire la suite] [Audio]


L'action-surprise du Clea devant le “domicile” de Madame Onkelinx vendredi 17 à Schaerbeek a éte un succès

Manifestation de plus de 120 personnes (150 selon la police - Belga) devant le domicile de Mme Onkelinx le 17/11/2006. La ministre comprendra-t-elle maintenant ce que signifie être soumis à une lumière aveuglante jour et nuit ?

[Lire] [Visionnez ici les images vidéo que vous ne verrez pas au JT - Pourquoi ?]

chez onkelinx

La CGSP-enseignement (Regionale de Bruxelles-Brabant - C.F) s'insurge contre la condamnation de Bahar Kimyongür et la menace que ce précédent représente pour le mouvement syndical [Lire]


Sénat de Belgique - Séance pléniaire du 16/11/2006 :
Question orale du sénateur Josy Dubié à la vice-première ministre et ministre de la Justice sur «le régime carcéral de condamnés pour «terrorisme»
[Lire]


Bahar Kimyongür : un symbole
Honte ! Le sept novembre 2006, Bahar Kimyongür, ancien porte-parole du Bureau d'information du DHKC à Bruxelles, a été condamné à cinq ans de prison ferme pour le simple fait d'avoir diffusé de l'information en provenance de Turquie sur les conditions de détention dans les prisons de ce pays et avoir mené des actions pacifiques pour dénoncer le caractère antidémocratique de l'État turc. Pour ces raisons, il est considéré par la Cour d'Appel de Gand comme le «chef d'une organisation terroriste et criminelle». Dans ce jugement fondé sur des présomptions audacieuses du procureur, les juges ont “étayé” aussi cette accusation sur le fait que Bahar était applaudi par le public à l'entrée des audiences : «déférence accordée aux chefs» (vous lisez bien). Le jugement est parsemé de ce type d'affirmations arbitraires, voire délirantes, dégagées avec forceps.
Bahar (“Le printemps”, en turc) est un symbole. Homme libre même un prison, sont intégrité à toute épreuve dérange les amis du régime turc (“un État de droit”, dixit les juges). Par le châtiment qui lui est infligé, il est le symbole des dangers que les fabriquants de la peur permanente qui mènent leur croisade contre le “terrorisme” font peser sur nos libertés.
Soutenir Bahar, c’est protéger les droits humains de tous les citoyens en Belgique et ailleurs.     [Lire]


Terroristes vous êtes déjà, même si vous ne le savez pas
«Grévistes, syndicalistes, militants de tous poils, résistants, altermondialistes, objecteurs, sachez ce qui vous attend. Intellectuels qui analysez, citoyens qui prenez la plume, artistes qui caricaturez,... terroristes vous êtes déjà, même si vous ne le savez pas...»
Message du professeur Jean-Marie Klinkenberg à la suite de la condamnation par la “Justice” belge de sept opposants au régime d’Ankara. [Lire]


Première visite à Bahar par sa famille
La mère et la sœur de Bahar Kimyongür ont pu lui rendre visite à sa prison de Gand le vedredi 10 novembre, pour la première fois depuis son incarcération le lundi 7 au soir. Du même coup, nous savons maintenant où il se trouve exactement et que Bahar n'est plus virtuellement “disparu”. [Lire la suite]


Bahar Kimyongür condamné à 5 ans de prison ferme
Pour la défense des libertés fondamentales !
Il faut que la lutte pour la liberté d'expression et d'association se poursuive avec plus de force et de
déterminationque jamais !

Incroyable: La TV turque annonce le verdict annoncé avant la Cour !
Alors que la salle d'audience a dû patienter 10 heures 30 de lecture de l'arrêt (en flamand), il est curieux de constater que l'agence de presse turque Anadolu annonçait déjà le verdict (en turc) à 19h58 soit avec plus de 4 heures d'avance sur les juges. De quoi relancer les spéculations sur les relations qu'entretient Johan Delmulle, un procureur controversé étiqueté CD&V, avec l'avocat Kris Vincke, étiqueté CD&V et partie civile dans ce procès pour défendre les intérêts de la Turquie. L'arrêt de Gand réforme aussi sur ce point le jugement de Bruges en acceptant la constitution de partie civile de la Turquie. [Lire la suite]


La mère et la sœur de Bahar Kimyongür maltraitées par la police en fin d'audience à la Cour de Gand

Tristesse et Rage ! [video-clip]. Oui, tristesse et rage ! Vers 20h30 est tombé, ce 7 novembre 2006, le terrible et révoltant verdict. La plupart de peines se sont vues amplifiées en deuxième instance. Bahar Kimyongür écope d'une peine de 5 ans de prison ferme (4 ans en première instance). Le procureur Delmulle –oui, le même de la collusion de fonctionnaires au centre de crise du ministère de l’intérieur destinée à organiser, le 26 avril dernier, la "livraison" de Bahar Kimyongür à la Turquie– enchaîne en exigeant son arrestation immédiate car il risquerait de «fuir à l'étranger». La mère de Bahar, très éprouvée par la condamnation, se lève et supplie : «Mon fils n'a rien fait». C'en est trop pour le juge qui ordonne à la police de faire évacuer la maman de la salle.

Néjiba

Néjiba, la mère de Bahar Kimyongür

gülay

Gülay Kimyongür, sœur de Bahar, lors du Meeting «Six heures pour nos libertés» le 9 septembre 2006 à l'ULB

Oui, vous avez bien lu !
Peu importe la douleur qu'elle ressent, peu importe si elle ne verra, ne touchera plus son fils durant cinq longues années. La police se rapproche, mais les nombreuses personnes présentes dans la salle la protègent. La police encercle la mère. Une voix retentit dans la salle, c’est la sœur de Bahar qui crie : «Laissez ma maman, ne la touchez pas !». La police la bouscule… Échauffourées… Elle reçoit des coups dans la figure et est projetée au sol, menottée et évacuée avec quatre autres personnes dont un membre du Clea vers le commissariat central où elle est entièrement deshabillée (vous lisez bien) et fouillée, pour la troisième fois de la journée...
Même dans les pires des dictatures on n'aura pas vu traiter de la sorte des femmes dans un tribunal de justice !

Nous l'avions annoncé : quel qu'eut été le jugement prononcé ce 7 novembre, celui-ci allait être le révélateur un certain état de notre démocratie. Maintenant nous le savons : cet état est lamentable, il fait honte...
Restons mobilisés !
Ce procès nous concerne tous. Il engage l'avenir de nos libertés fondamentales !
Solidarité avec Bahar et les autres condamnés !
Non aux législations antiterroristes qui menacent nos libertés !
Néjiba, Gülay, Deniz : bravo !
Vous avez réagi comme l'auraient fait les mères et les femmes de Tayad en Turquie ou de la Place de Mai en Argentine ! Nous sommes fermement à vos côtés. Nous ne vous laisserons pas seules. Ensemble nous libérerons Bahar !
Le Clea - le 7 novembre 2006                                                 
[Lire plus]


Une législation d'exception, un tribunal d'exception, une instruction d'exception:
UN VERDICT D'EXCEPTION

Communiqué du Clea à la suite du verdict du procès en appel

Avec le verdict de la Cour d’Appel de Gand rendu seulement vers 21h30 ce 7 novembre, la Justice belge et la Ministre Onkelinx seront finalement arrivés aux résultats judiciaires exigés par la Turquie: réduire à silence un de ses opposants, Bahar Kimyongür, et criminaliser un mouvement révolutionnaire d’opposition au régime d’Ankara.

Parallèlement, ce jugement très partial et partisan aura donc atteint son objectif majeur : établir une jurisprudence d’exception ayant pour Nord la criminalisation des mouvements sociaux et de la contestation politique.

Le mardi 7 novembre, la Cour d’Appel de Gand a en effet condamné sept des prévenus à de lourdes peines d’emprisonnement.
[Lire la suitefr].   it    es


L'énergumène par qui tout a commencé
Ou la fable du faucon qui projette en l'autre l'énergumène qui est en lui  [Lire]


Un complot international contre Bahar Kimyongür
Peut-on encore parler de démocratie en Belgique quand nos élites collaborent avec un pays où règne le terrorisme d'Etat ? [Lire]


Enjeux du procès DHKP-C
Ce qui se cache derrière l'«affaire Kimyongür»
Derrière le procès DHKP-C, dont Bahar Kimyongür est l'un des accusés, se cachent des enjeux politiques fondamentaux.
L'analyse du Clea à cet égard conduit notre comité à organiser un grand rassemblement le mardi 7 novembre prochain (jour du verdict) devant le tribunal de Gand à 8:30 heures autour de trois mots d'ordre :
-Acquittement pour Bahar
-Non aux législations antiterroristes qui menacent nos libertés
-Non à la criminalisation de la contestation !

[Lire la suite]


Dogan Özgüden (Info-Turk) :
«L’affaire Kimyongür ? Une honte pour la Belgique !» [Lire]


 

Consultez aussi notre page : Communiqués


Archives: | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |


Le Clea est un collectif citoyen visant à promouvoir un débat critique sur les nouvelles législations antiterroristes. Le cas de Bahar Kimyongür est exemplaire à cet égard. En vertu de ces nouvelles dispositions, non seulement les libertés d'expression et d'association sont mises à mal mais, en plus, l'avenir d'un homme qui n'a commis aucun délit et comdamné aujourd'hui à cinq ans de prison ferme, est gravement compromis.  
 
 
 

autocollant
Bahar Kimyongür est un symbole
Il est le symbole des dangers que la lutte contre le “terrorisme” fait peser sur nos libertés

Vous souhaitez soutenir Bahar concrètement ?
Ce qui suit vous intéressera :
Lire
Téléchargez ici, et reproduisez et diffusez SVP un tract au format pdf
Soutenir Bahar
Prochaine réunion du Clea : À fixer


«Dis-moi avec qui tu colistes...»
Lire :

«Un citoyen belge livré pour des raisons électoralistes à un régime pratiquant la torture ?»

Consultez aussi :
www.mouvements.be


Actualité de Huxley
«(...) au moyen de méthodes toujours plus efficaces de manipulation mentale, les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques – élections, parlements, hautes cours de justice– demeureront mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu'ils étaient aux bon vieux temps. La démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions (...) et de tous les éditoriaux mais (...) l'oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera.»
Aldous Huxley, Retour au meilleur des mondes
n

Site optimisé pour le navigateur
Firefox
Firefox
Téléchargez-le ici

Jean-Claude Paye –du Clea– au «Fait du jour» (RTBF - La Première) le 11/09/2006 - 13h
Cliquez ici (audio)


Lire aussi :
-Un complot en vue de livrer Bahar (RTBF - La Première le 19/09/2006 - 18h)
Cliquez ici (audio)
-Le Soir 20/09/2006 : Portrait de Bahar Kimyongür
-Le Soir 20/09/2006 : Josy Dubié : «Une affaire d'État»


L'opinion du professeur J.- M Klinkenberg de l'ULg
Dans une carte blanche publiée dans "La libre Belgique" –carte blanche que j'ai co-signée et qui concernait la mise en place en Belgique d'une législation gravement liberticide–, il était question de l'affaire Bahar Kimyongür, citoyen belge d'origine turque accusé de terrorisme en vertu de ces lois et actuellement rejugé en appel. Dans notre document, nous accusions la Belgique d'avoir "vendu" un de ses ressortissants à la Turquie (qui n'est pas précisément un modèle pour le respect des droits de l'Homme, et notamment pour les prisonniers d'opinion), en s'arrangeant pour le faire arrêter hors du territoire national, aux Pays-Bas. La manœuvre a été déjouée grâce à l'indépendance de la justice néerlandaise, qui n'a vu dans les actes de Bahar qu'un exercice normal de la liberté d'opinion.

Comme vous le verrez dans les deux liens ci-dessous, le bien fondé de notre accusation est aujourd'hui clairement établi. Malgré les dénégations spécieuses d'une Ministre de la Justice, que j'ai admirée jadis.

Mon estime pour elle avait déjà vacillé lorsque j'ai vu le sort qu'elle réservait à l'enseignement de notre pays. Il s'est maintenant évanoui : je dois bien observer sur elle une nouvel effet de la psychose du terrorisme qui, affectant notre pays comme elle ravage les États-Unis, nous promet le pire. Cet effet, c'est la liberté que l'on s'octroie de mentir effrontément, et d'ainsi mépriser le citoyen, tout cela "pour le bien".

Le déroulement du nouveau procès de Bahar Kimyongür (...) confirme hélas les craintes que nous développions dans notre carte blanche. Comme aussi, d'ailleurs, le fait que le procureur, nommé expressément pour ce procès, participait à la réunion qui avait pour but de faire tomber Bahar Kimyongür et dont il est question ci-dessous.

Liège, le 19 septembre 2006

-La Libre Belgique
-7 sur 7
-La Carte blanche mentionnée


«La Belgique, comme tous les États démocratiques, est en guerre contre le
terrorisme. Il ne faut pas baisser la garde. Quand on est en guerre, il faut
des mesures exceptionnelles.»

Madame C. Rice de passage en Belgique? Non, Madame L. Onkelinx le 9 septembre 2005 (AFP).