Jump to main content
banner
 
es Naviguer dans la version précédente du site
 


Le film retraçant le combat du Clea [Cliquez sur l'image]

 

Livre Bahar
Livre de Bahar Kimyongür
Commandes : Cliquez sur l'image

 
Législations liberticides
Appel du SAD
es Une nouvelle inquisition
Dans le collimateur des lois anti-terroristes
es Procès politique à Liège
es Une menace qui grandit
Presse
  Une presse sous emprise
es Cartes blanches, articles
 

Portez le pin's
«Triangle rouge»
Le Clea en a fait son symbole

triangle rouge
Où se le procurer?
Cliquez sur l'image




 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
par le «Comité pour la Liberté d’Expression et d’Association»

BAHAR KIMYONGÜR
MENACÉ DE MORT


Un djihadiste turc, Emrah Çelik, vient de menacer de mort le journaliste et défenseur des droits humains Bahar Kimyongür.
Ce dernier a décidé de réagir et de porter plainte devant la police.

  bahar 2018


Monsieur Kimyongür est un citoyen belge qui anime un compte twitter rapportant des informations inédites et référencées sur ce qui se passe au Moyen Orient –et en particulier en Turquie dont sa famille est originaire. Des informations exactes, circonstanciées donc éminemment dérangeantes.

C’est la raison pour laquelle l’Etat turc tente, depuis des années, de l’intimider pour le faire taire : procès infamants en Belgique sous l’accusation de «terrorisme», mandats d’arrêts internationaux pour que d’autres pays l’expulsent vers la Turquie.
Ainsi, le régime d’Ankara s’est porté partie civile contre B. Kimyongür au cours de quatre procès successifs en Belgique –une saga judiciaire qui a duré une décennie au terme de laquelle ce démocrate courageux a été totalement innocenté. La justice belge a en effet considéré que ses activités relevaient toutes de la liberté d’expression. Peu importe…

L’Etat turc a continué à multiplier les démarches pour appréhender le ressortissant belge aux Pays-Bas, en Espagne et en Italie. A chaque fois, M. Kimyongür a été mis en détention des semaines durant. Mais à chaque fois, il a été relaxé par les tribunaux de ces pays et au final (fait rarissime qui démontre la vacuité des demandes «judiciaires» turques), Interpol a levé la notice rouge qui constituait une menace permanente contre sa personne. Ayant fait le tour des moyens «légaux» à sa disposition pour criminaliser le militant en Belgique et dans le monde, Ankara a décidé de placer Bahar Kimyongür –il y a quelques mois– sur la liste des «terroristes les plus recherchés» par la Turquie. Cette pratique digne du Far West permet à quiconque disposant d’informations sur lui –ou parvenant à l’éliminer– de percevoir une forte récompense financière. Malgré les critiques émises par les autorités belges contre cette inscription, la prime sur la tête de l’activiste a récemment été doublée (2 millions de livres turques).

C’est dans ce contexte épouvantable qu’il faut interpréter les menaces de mort que Monsieur Kimyongür vient –une nouvelle fois– de recevoir.
Il est vrai que, par le passé, il avait déjà été insulté et intimidé sur le compte twitter qu’il tient. Mais il faut se rendre compte que les menaces de mort dont il fait l’objet aujourd’hui sont à prendre particulièrement au sérieux et sont révélatrices des liens qui unissent l’AKP (le parti du Président Recep Erdogan) aux «Loups gris» (une milice fasciste turque liée au MHP, le parti d’extrême droite) et aux djihadistes turcs toujours actifs en Syrie.

En effet, le mercredi 29 avril, un djihadiste turc dénommé Emrah Çelik a envoyé (par messagerie privée) sur le compte twitter du journaliste des menaces de mort sans ambiguïté : une série de photos montrant des cadavres de civils décapités et une vidéo où, une tête de soldat syrien en main, Çelik promet le même sort à ceux qui s'opposent à son projet islamiste.
  Emrah Celik

Emrah Çelik 2
NOTRE COMMENTAIRE
Le djihadiste faisant le signe des «Loups Gris» et de la «Rabi'a», symbole des Frères musulmans.
  Rabi'a
 
Lié aux services secrets turcs, ce genre d'individus est intégré à un réseau international disposant de nervis partout –y compris à Bruxelles. Depuis les années 90 en effet, de nombreux «Loups Gris» emprisonnés (symboliquement) pour des crimes de masse ou du trafic d'héroïne ont été envoyés en Europe avec des passeports diplomatiques pour liquider des opposants.
 
Le 30 avril, sur le compte Twitter de B. Kimyongür, autre photo envoyée par Emrah Çelik… «Le paradis est à l’ombre des épées. Prophète Muhammad».

Emrah Çelik 3
NOTRE COMMENTAIRE
Assis sur une couverture frappée du logo de la «Diyanet», Çelik est flanqué de deux armes de guerre. Au-dessus de sa tête, les trois croissants (à la fois drapeau ottoman et symbole des «Loups Gris») et, plus haut sur la même pancarte, la profession de foi islamique utilisée sur le drapeau d'«Al Qaeda».
 
Ce criminel de guerre, qui n’a aucune difficulté à se faire photographier au côté du dernier ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu, est l'un des hommes de main du régime Erdoğan… notamment en Syrie où il applique «la charia», à sa façon.



NOTRE COMMENTAIRE
Çelik et le ministre de l’Intérieur Soylu.

  Emrah Çelik 4
 
«Le Comité pour la Liberté
d’Expression et d’Association» [CLEA]
info@leclea.be
Bruxelles, le 9 mai 2020



Voici le compte Twitter de Çelik
:
https://twitter.com/Emrahcan5959
Entretemps il l'a rebaptisé en :
https://twitter.com/MelhemiKubra


Emrah Celik Twitter
 


 


Le Clea est un collectif citoyen visant à promouvoir un débat critique sur les nouvelles législations antiterroristes. Le cas de Bahar Kimyongür est exemplaire à cet égard. En vertu de ces nouvelles dispositions, non seulement les libertés d'expression et d'association sont mises à mal mais, en plus, l'avenir d'un homme qui n'a commis aucun délit, menacé aujourd'hui de dix ans de prison ferme, est gravement compromis.  
 
 

Les «Chroniques» de Bahar Kimyongür


Notre dossier


Consultez sur Facebook le blog «Soutien à Bahar Kimyongür»


UN GESTE UTILE :
Si vous souhaitez contribuer aux frais de notre camapagne pour Bahar Kimyongür, nous vous invitons à verser une aide financière (aussi modeste soit-elle) sur le numéro de compte du CLEA :
BE47 3630 0542 6380 Code BIC: BBRUBEBB
avec, comme message, «Solidarité Bahar !». D'avance, nous vous en remercions.

es L'affaire DHKP-C
es Le dossier
es Enjeux d'une affaire emblématique
es Le procès de Bruges
es Le procès devant la Cour d'Appel de Gand
  Première cassation
es Le procès devant la Cour d'Appel d'Anvers
  Seconde cassation
  Procès devant la Cour d'Appel de Bruxelles
  Bahar Kimyongür : un témoin des injustices de ce monde
  Un complot pour livrer Bahar à la Turquie
  Deniz Kimyongür : une femme d'exception
  Les autres inculpés
  Traitements cruels et dégradants
  “Démocratie” à la turque...
  Le DHKP-C harcelé partout en Europe
  Non à l'extradition de Bahar en Turquie, ni par l'Espagne ni par l'Italie
   
   

«Ne dites pas à ma mère que je suis militant, elle croit que je suis terroriste»
par Edgar Szoc, Secrétaire général de la Ligue des droits de l'Homme [Lire]


Actualité de Huxley

«Par le moyen de méthodes toujours plus efficaces de manipulation mentale, les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques – élections, parlements, hautes cours de justice– demeureront mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu'ils étaient aux bon vieux temps. La démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions (...) et de tous les éditoriaux mais (...) l'oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera.»
Aldous Huxley, Retour au meilleur des mondes


Site optimisé pour le navigateur Firefox
Firefox
Téléchargez-le ici

Conseils de navigation
Assurez-vous toujours d'ouvrir la dernière version des sites visités (le cas échéant, c'est la version gardée dans la mémoire de votre ordinateur que vous risquez de visualiser).
Servez-vous souvant du bouton d'actualisation des sites
actualiser

Mais ne vous contentez pas que de cela : videz régulièrement la mémoire cache de votre navigateur (sur Internet Explorer : >Outils >Options Internet >“Supprimer les fichiers” >“Supprimer les cookies” >“Effacer l'Historique”).
Firefox offre, en plus, une possibilité de effacement systématique de la mémoire cache à chaque fermeture du logiciel (>Outils >Options >Vie privée >Cocher: “Toujours effacer mes informations personnelles à la fermeture...” et “Demander avant d'effacer mes traces” - Dans “Paramètres”, sélectionner toutes les options).
Pour en savoir plus :
[1]  [2]  [3]