Jump to main content
banner
 
es Naviguer dans la version précédente du site
 


Le film retraçant le combat du Clea [Cliquez sur l'image]

 

Livre Bahar
Livre de Bahar Kimyongür
Commandes : Cliquez sur l'image

 
Législations liberticides
Appel du SAD
es Une nouvelle inquisition
Dans le collimateur des lois anti-terroristes
es Procès politique à Liège
es Une menace qui grandit
Presse
  Une presse sous emprise
es Cartes blanches, articles
 

Portez le pin's
«Triangle rouge»
Le Clea en a fait son symbole

triangle rouge
Où se le procurer?
Cliquez sur l'image




 


Allemagne :
Non à l’extradition de Faruk Ereren !

Déclaration du Comité des Libertés

Faruk Ereren est un opposant politique turc de longue date. Durant les années 1970, époque où les Loups Gris massacraient les travailleurs, les étudiants, les intellectuels et les minorités ethniques religieuses ainsi que les habitants des bidonvilles par milliers, Faruk Ereren s’engagea activement dans la résistance antifasciste. Arrêté par la junte militaire qui prit le pouvoir le 12 septembre 1980, Faruk Ereren subira de longues séances de tortures.

 
Comité de Dusseldorf pour la liberté de F. Ereren

Il poursuit cependant le combat politique en prison et ce, jusqu’à sa libération. Durant les années 1990, il entre en clandestinité et prend les chemins de l’exil.

Le 8 avril 2007, il est arrêté à Hagen en Allemagne et placé sous régime d’isolement strict. Vingt mois plus tard, son procès commence devant la Haute Cour Régionale (OLG) de Düsseldorf, comparable à une Cour d’appel. Avec ses plus de 50 audiences s’étalant sur près d’un an, son procès tourne au marathon judiciaire. Faruk Ereren est accusé d’exercer des fonctions dirigeantes au sein du Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C) sur base d’un acte d’accusation de 256 pages largement inspiré par la police turque. Il est poursuivi en vertu de l’article 129b du Code pénal allemand qui punit toute appartenance à une « organisation terroriste étrangère ».

Le 29 janvier 2010, la 2e Chambre criminelle de la Haute Cour Régionale de Düsseldorf a donné son feu vert à la demande d’extradition émise par les autorités turques à l’encontre de Faruk Ereren. Mais le 6 février dernier, les avocats de Faruk Ereren ont demandé à la Cour, un délai de quatre semaines afin de pouvoir introduire un recours contre cette demande d’extradition devant la Cour constitutionnelle.

En cas d’extradition vers la Turquie, Faruk Ereren, âgé aujourd’hui de 55 ans, risque indéniablement d’être maltraité par la police politique turque.

En Turquie, les militants issus de la gauche radicale turque ou du mouvement national kurde sont systématiquement victimes de tortures, de mesures coercitives et de privations en milieu carcéral. Actuellement on dénombre plusieurs centaines d’enfants kurdes dans les prisons turques accusés d’avoir scandé des slogans ou lancés des pierres. Des dizaines d’élus kurdes du DTP sont également derrière les barreaux en raison de leurs opinions politiques. Il y a quelques mois, un militant de gauche dénommé Engin Ceber a été tué à la prison de Metris après avoir été torturé durant plusieurs jours par des policiers, des gendarmes et des gardiens. Les tortionnaires échappent systématiquement aux poursuites judiciaires intentées par les familles des victimes et les preuves étayant les actes de tortures « disparaissent » des dossiers d’instruction. Des dizaines de détenus politiques souffrant de cancers en phase terminale comme Abdülsamet Celik ou Erol Zavar sont abandonnés à leur propre sort alors qu’ils sont légalement libérables. Le régime d’isolement en vigueur dans les prisons de type F engendre des séquelles mentales et physiques irréversibles, ce que de nombreuses organisations humanitaires dénoncent dans leurs rapports. Le courrier des prisonniers politiques est régulièrement censuré. Durant chacun de leurs déplacements vers les tribunaux, les prisonniers politiques subissent les passages à tabac et les humiliations des militaires (cf. rapports concernant la prison de type F de Kiriklar à Izmir)… la liste des persécutions visant les détenus politiques est si vaste qu’il est impossible de toutes les énumérer dans cet appel urgent.

Appel à manifester
Le Comité des libertés appelle donc tous les démocrates européens à manifester devant les représentations diplomatiques allemandes afin d’empêcher que Faruk Ereren soit livré à ses tortionnaires.

Non à l’extradition de Faruk Ereren !

Stop aux persécutions politiques en Turquie et en Europe !


Le 12 février 2010

Comité des libertés

comitedeslibertes@gmail.com


À l'appel du Comité des Libertés :
Action urgente devant l’Ambassade d'Allemagne à Bruxelles
ce lundi 15 février 2010 de 14h à 15h pour exiger la libération de Faruk Ereren

Adresse :
Rue Jacques de Lalaing 8-14, 1040 Bruxelles

 




Le Clea est un collectif citoyen visant à promouvoir un débat critique sur les nouvelles législations antiterroristes. Le cas de Bahar Kimyongür est exemplaire à cet égard. En vertu de ces nouvelles dispositions, non seulement les libertés d'expression et d'association sont mises à mal mais, en plus, l'avenir d'un homme qui n'a commis aucun délit, menacé aujourd'hui de dix ans de prison ferme, est gravement compromis.  
 
 
es L'affaire DHKP-C
es Le dossier
es Enjeux d'une affaire emblématique
es Le procès de Bruges
es Le procès devant la Cour d'Appel de Gand
  Première cassation
es Le procès devant la Cour d'Appel d'Anvers
  Seconde cassation
  Procès devant la Cour d'Appel de Bruxelles
  Bahar Kimyongür : un témoin des injustices de ce monde
  Un complot pour livrer Bahar à la Turquie
  Deniz Kimyongür : une femme d'exception
  Les autres inculpés
  Traitements cruels et dégradants
  “Démocratie” à la turque...
  Le DHKP-C harcelé partout en Europe
   

«Ne dites pas à ma mère que je suis militant, elle croit que je suis terroriste»
par Edgar Szoc, Secrétaire général de la Ligue des droits de l'Homme [Lire]


Actualité de Huxley

«Par le moyen de méthodes toujours plus efficaces de manipulation mentale, les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques – élections, parlements, hautes cours de justice– demeureront mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu'ils étaient aux bon vieux temps. La démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions (...) et de tous les éditoriaux mais (...) l'oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera.»
Aldous Huxley, Retour au meilleur des mondes


Site optimisé pour le navigateur Firefox
Firefox
Téléchargez-le ici

Conseils de navigation
Assurez-vous toujours d'ouvrir la dernière version des sites visités (le cas échéant, c'est la version gardée dans la mémoire de votre ordinateur que vous risquez de visualiser).
Servez-vous souvant du bouton d'actualisation des sites
actualiser

Mais ne vous contentez pas que de cela : videz régulièrement la mémoire cache de votre navigateur (sur Internet Explorer : >Outils >Options Internet >“Supprimer les fichiers” >“Supprimer les cookies” >“Effacer l'Historique”).
Firefox offre, en plus, une possibilité de effacement systématique de la mémoire cache à chaque fermeture du logiciel (>Outils >Options >Vie privée >Cocher: “Toujours effacer mes informations personnelles à la fermeture...” et “Demander avant d'effacer mes traces” - Dans “Paramètres”, sélectionner toutes les options).
Pour en savoir plus :
[1]  [2]  [3]