Jump to main content
banner
 
es Naviguer dans la version précédente du site
 


Le film retraçant le combat du Clea [Cliquez sur l'image]

 

Livre Bahar
Livre de Bahar Kimyongür
Commandes : Cliquez sur l'image

 
Législations liberticides
Appel du SAD
es Une nouvelle inquisition
Dans le collimateur des lois anti-terroristes
es Procès politique à Liège
es Une menace qui grandit
Presse
  Une presse sous emprise
es Cartes blanches, articles
 

Portez le pin's
«Triangle rouge»
Le Clea en a fait son symbole

triangle rouge
Où se le procurer?
Cliquez sur l'image




 


300 personnes le lundi 24 décembre au Kinépolis de Bruxelles
«F Tipi Film» : Un film sur les prisons de «notre» dictature
par Bahar Kimyongür


C'était il y a douze ans. Soucieux de se mettre à l'heure européenne dans le domaine pénitentiaire, le régime d'Ankara, «notre» allié de toujours, lança un raid contre vingt prisons du pays dans le but de déporter les militants politiques vers de nouvelles prisons cellulaires de haute sécurité.

Cette sanglante inauguration appelée cyniquement «opération de retour à la vie» se solda par la mort de 28 détenus. On dénombre par ailleurs près de mille blessés par tortures, brûlures et inhalation de gaz toxiques.

Officiellement, les autorités turques avaient invoqué la vétusté des

 
birsen
Birsen Kars, brûlée à l'acide

prisons-dortoirs (type E) pour justifier leur remplacement par des complexes pénitentiaires flambant neufs et exclusivement réservés aux militants politiques (type F).

Aguerris par les multiples stratégies coercitives de leurs geôliers, les prisonniers révolutionnaires savaient que l'objectif des autorités turques n'était pas d’ordre «hygiénique» mais politique, un régime d'isolement étant le moyen le plus efficace pour briser les liens organisationnels, sociaux, affectifs et par conséquent, l'intégrité physique et psychique des prisonniers.

Ce confinement cellulaire les rendait particulièrement vulnérables en comparaison avec les grandes chambrées qui, malgré la promiscuité, leur offrait un meilleur cadre de vie, d'expression et surtout une possibilité de résistance collective en cas d'assaut militaire.

Le 20 octobre 2000 soit deux mois avant l'opération sanglante, des centaines de prisonniers marxistes issus majoritairement du DHKP-C (Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple) sont entrés en « jeûne de la mort » pour protester contre l'ouverture des prisons de type F.

Lorsque le 19 décembre à 3h du matin, les forces de sécurité turques munies de panzers, d'hélicoptères Sikorsky, de pelleteuses, d'explosifs, de gaz lacrymogènes, de matraques, de lance-flammes et de fusils mitrailleurs lancèrent l'assaut, les militants leur opposèrent une résistance farouche à mains nues et la faim au ventre.

La dernière prison ne tomba qu'au troisième jour de l'assaut. Finalement, les détenus révolutionnaires furent déportés. Mais dans un ultime acte de défiance, ils poursuivirent leur jeûne jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Leur grève de la faim au finish ne prit fin qu'à la date du 22 janvier 2007 après que le ministère de la justice eut adopté une circulaire (45/1) allégeant leur régime d'isolement.

Entre-temps pas moins de 117 militants (détenus et sympathisants hors les murs) perdirent la vie. Plus de 600 ex-grévistes de la faim suppliciés par l'alimentation forcée souffrent encore aujourd'hui d'amnésie et d'ataxie.

Sensibilisés par la résistance héroïque de ces prisonniers, 9 grands noms du cinéma turc viennent de signer une oeuvre collective émouvante intitulée "F Tipi Film" (film de type F).

Il s'agit d'Ezel Akay, Sirri Süreyya Önder, Baris Pirhasan, Aydin Bulut, Hüseyin Karabey, Reis Celik, Vedat Özdemir, Mehmet Ilker Altinay et du groupe audiovisuel militant FOSEM (travailleurs de la photo et du cinéma).

Ces réalisateurs ont été assistés par des vedettes du petit et du grand écran turc comme Serkan Keskin, Tansu Biçer, Gizem Soysaldi, Bület Emrah Parlak, Erkan Can, Firat Tanis et Civan Canova.

Chacun des 9 réalisateurs a interprété en 10 minutes sa manière de voir l'univers "claustrationnaire" qui règne dans les prisons de type F sur base de témoignages de détenus, de leurs familles et de leurs camarades.

Les 9 récits s'inspirent tous de faits réels.

La musique du film est un florilège des plus célèbres morceaux de Grup Yorum, un collectif musical révolutionnaire prolixe malgré la répression et la censure qu’il subit depuis sa création en 1985.

Le sous-titrage français a été réalisé par mes soins
.
Ce film hors du commun tombe à un moment où la Turquie, membre de l'OTAN et partenaire indéfectible de l'UE, est devenue, en catimini, la plus grande prison du monde pour journalistes et militants politiques.

Le trailer (non traduit) commence par une devise fétiche des révolutionnaires turcs attribuée à Hannibal Barca, le héros carthaginois qui défia Rome, lors de sa traversée des Alpes : «Nous trouverons un nouveau chemin ou nous en créerons un».

Rares sont les œuvres cinématographiques qui décrivent la pugnacité et l’état amoureux caractéristique du militant révolutionnaire avec autant de précision.

«F tipi Film» mérite à cet égard une mobilisation militante de la part de tous celles et ceux qui aspirent à un monde plus humain.


Plus de 300 personnes ont assisté le lundi 24 décembre à 19h45 au Kinepolis de Bruxelles à l'avant-première de «F Tipi Film».

Plusieurs des réalisateurs du film, notamment Ezel Akay, étaient présents pour répondre aux questions du public.

Pour visionner la bande annonce, veuillez cliquer ici :
http://www.youtube.com/watch?v=ZXhMUbbeems

Sortie en salle :
- à Bruxelles le 3 janvier 2013 (Kinepolis)
Programmation :
•Jeudi 3 janvier 2013, salle 19, 17h15 et 22h45 ; •Vendredi 4 janvier 2013, salle 19, 17h15 et 22h45 ; •Samedi 5 janvier 2013 salle 19, 17h15 et 22h45 ; •Dimanche 6 janvier 2013, salle 19, 17h15 et 22h45 ; •Lundi 7 janvier 2013, salle 12 à 17h15 et salle 19 à 22h45 ; •Mardi 8 janvier 2012, salle 12 à 17h15 et salle 19 à 22h45

- à Anvers le 3 janvier 2013 (Kinepolis)
Adresse: Groenendaallaan 394, 2030 Anvers - Tél: 03 544 36 00
Programmation :
•Jeudi 3 janvier 2013, salle 24, 16h45 et 22h30 ; •Vendredi 4 janvier 2013, salle 24, 16h45 et 22h30 ; •Samedi 5 janvier 2013 salle 24, 16h45 et 22h30 ; •Dimanche 6 janvier 2013, salle 24, 16h45 et 22h30 ; •Lundi 7 janvier 2013, salle 3 à 17h et salle 24 à 22h45 ; •Mardi 8 janvier 2012, salle 3 à 17h15 et salle 24 à 22h30

- Le passage de “Film de type F” dans d'autres cinémas belges et la multiplication des séances dépendra de son succès. Cet appel vient des réalisateurs et acteurs militants mais aussi d'ami-e-s liégeois-es, carolos et limbourgeois-es qui souhaiteraient que les cinémas de leur ville puissent également accueillir le film.

- à Paris le 27 décembre 2012 (cinémas Le Brady et L’archipel)

- à Mulhouse le 31 décembre 2012 (cinéma Bel air)

D'autres fragments du film :
http://www.youtube.com/watch?v=uq2-0C-aHh4
http://www.youtube.com/watch?v=ufga9PE-D7I




Le Clea est un collectif citoyen visant à promouvoir un débat critique sur les nouvelles législations antiterroristes. Le cas de Bahar Kimyongür est exemplaire à cet égard. En vertu de ces nouvelles dispositions, non seulement les libertés d'expression et d'association sont mises à mal mais, en plus, l'avenir d'un homme qui n'a commis aucun délit, menacé aujourd'hui de dix ans de prison ferme, est gravement compromis.  
 
 

Consulter aussi, dans nos archives :
La Turquie : Un État de droit ?

   
es L'affaire DHKP-C
es Le dossier
es Enjeux d'une affaire emblématique
es Le procès de Bruges
es Le procès devant la Cour d'Appel de Gand
  Première cassation
es Le procès devant la Cour d'Appel d'Anvers
  Seconde cassation
  Procès devant la Cour d'Appel de Bruxelles
  Bahar Kimyongür : un témoin des injustices de ce monde
  Un complot pour livrer Bahar à la Turquie
  Deniz Kimyongür : une femme d'exception
  Les autres inculpés
  Traitements cruels et dégradants
  “Démocratie” à la turque...
  Le DHKP-C harcelé partout en Europe
   

«Ne dites pas à ma mère que je suis militant, elle croit que je suis terroriste»
par Edgar Szoc, Secrétaire général de la Ligue des droits de l'Homme [Lire]


Actualité de Huxley

«Par le moyen de méthodes toujours plus efficaces de manipulation mentale, les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques – élections, parlements, hautes cours de justice– demeureront mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu'ils étaient aux bon vieux temps. La démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions (...) et de tous les éditoriaux mais (...) l'oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera.»
Aldous Huxley, Retour au meilleur des mondes


Site optimisé pour le navigateur Firefox
Firefox
Téléchargez-le ici

Conseils de navigation
Assurez-vous toujours d'ouvrir la dernière version des sites visités (le cas échéant, c'est la version gardée dans la mémoire de votre ordinateur que vous risquez de visualiser).
Servez-vous souvant du bouton d'actualisation des sites
actualiser

Mais ne vous contentez pas que de cela : videz régulièrement la mémoire cache de votre navigateur (sur Internet Explorer : >Outils >Options Internet >“Supprimer les fichiers” >“Supprimer les cookies” >“Effacer l'Historique”).
Firefox offre, en plus, une possibilité de effacement systématique de la mémoire cache à chaque fermeture du logiciel (>Outils >Options >Vie privée >Cocher: “Toujours effacer mes informations personnelles à la fermeture...” et “Demander avant d'effacer mes traces” - Dans “Paramètres”, sélectionner toutes les options).
Pour en savoir plus :
[1]  [2]  [3]