Jump to main content
banner
 
es Naviguer dans la version précédente du site
 


Le film retraçant le combat du Clea [Cliquez sur l'image]

 

Livre Bahar
Livre de Bahar Kimyongür
Commandes : Cliquez sur l'image

 
Législations liberticides
Appel du SAD
es Une nouvelle inquisition
Dans le collimateur des lois anti-terroristes
es Procès politique à Liège
es Une menace qui grandit
Presse
  Une presse sous emprise
es Cartes blanches, articles
 

Portez le pin's
«Triangle rouge»
Le Clea en a fait son symbole

triangle rouge
Où se le procurer?
Cliquez sur l'image




 
     

Communiqué du Clea - Vendredi 13 décembre 2013

Bahar Kimyongür : Lettre d'exil

«Otage du Sultan, au coeur de l'Europe
»

Le 2 décembre dernier, la Cour d'Appel de Brescia a finalement décidé de me libérer et de me reléguer en «exil forcé» dans l'attente du dossier turc.

Le lendemain après-midi, j'ai pu quitter la prison de Bergame avec, en main, l’ordonnance de la Cour me donnant sept heures pour arriver à la station des Carabiniers de Marina di Massa –mon lieu d'exil situé à quelque 300 kilomètres de la prison.

C'est dans un quartier calme, situé entre la mer et les Alpes apuanes, que je devrai attendre l'issue de mon sort.

A partir de l'annonce aux autorités turques de mon arrestation, ces dernières ont 40 jours pour envoyer leur demande formelle d'extradition. Ensuite, c'est de la notification du Procureur général que dépendra la durée de la procédure.

 

Le Procureur général aura trois mois maximum, après réception du dossier turc, pour envoyer à la Cour d'Appel de Brescia ses questions, ses demandes d'informations complémentaires ou du moins pour réagir sous une forme ou sous une autre à la requête d’Ankara.

En additionnant les 40 jours maximum de délai légal dont dispose la Turquie pour l'envoi de sa demande d'extradition aux trois mois dont dispose le Procureur pour envoyer ses appréciations à la Cour d'Appel de Brescia, on arrive à quasi quatre mois d'attente pour la prochaine audience. Ça fait très long pour un dossier vide et considéré comme tel par la justice de plusieurs pays.

Je suis loin de ma femme et de mes enfants.

Pour quitter mon lieu de résidence, je dois (à chaque fois) demander la permission aux Carabiniers. Ma liberté de mouvement est restreinte à un périmètre délimité par la mer, une ligne de chemin de fer, une rivière et l'aérodrome municipal.

Ce n'est pas le fascisme, loin de là, mais cette relégation rappelle quand même un peu «Le Christ s'est arrêté à Eboli» (*) de Carlo Levi.

Bahar Kimyongür - Marina di Massa, le 10 décembre 2013

     




 


Le Clea est un collectif citoyen visant à promouvoir un débat critique sur les nouvelles législations antiterroristes. Le cas de Bahar Kimyongür est exemplaire à cet égard. En vertu de ces nouvelles dispositions, non seulement les libertés d'expression et d'association sont mises à mal mais, en plus, l'avenir d'un homme qui n'a commis aucun délit, menacé aujourd'hui de dix ans de prison ferme, est gravement compromis.  
 
 

Les «Chroniques» de Bahar Kimyongür


UN GESTE UTILE :
Pour contribuer au paiement des frais d’avocats et des déplacements à Madrid auxquels Bahar Kimyongür sera astreint, nous vous invitons à verser une aide financière (aussi modeste soit-elle) sur le numéro de compte du CLEA :
BE47 3630 0542 6380 Code BIC: BBRUBEBB
avec, comme message, «Solidarité Bahar !». D'avance, nous vous en remercions.

es L'affaire DHKP-C
es Le dossier
es Enjeux d'une affaire emblématique
es Le procès de Bruges
es Le procès devant la Cour d'Appel de Gand
  Première cassation
es Le procès devant la Cour d'Appel d'Anvers
  Seconde cassation
  Procès devant la Cour d'Appel de Bruxelles
  Bahar Kimyongür : un témoin des injustices de ce monde
  Un complot pour livrer Bahar à la Turquie
  Deniz Kimyongür : une femme d'exception
  Les autres inculpés
  Traitements cruels et dégradants
  “Démocratie” à la turque...
  Le DHKP-C harcelé partout en Europe
  Non à l'extradition de Bahar par l'Espagne
   
   

«Ne dites pas à ma mère que je suis militant, elle croit que je suis terroriste»
par Edgar Szoc, Secrétaire général de la Ligue des droits de l'Homme [Lire]


Actualité de Huxley

«Par le moyen de méthodes toujours plus efficaces de manipulation mentale, les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques – élections, parlements, hautes cours de justice– demeureront mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu'ils étaient aux bon vieux temps. La démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions (...) et de tous les éditoriaux mais (...) l'oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera.»
Aldous Huxley, Retour au meilleur des mondes


Site optimisé pour le navigateur Firefox
Firefox
Téléchargez-le ici

Conseils de navigation
Assurez-vous toujours d'ouvrir la dernière version des sites visités (le cas échéant, c'est la version gardée dans la mémoire de votre ordinateur que vous risquez de visualiser).
Servez-vous souvant du bouton d'actualisation des sites
actualiser

Mais ne vous contentez pas que de cela : videz régulièrement la mémoire cache de votre navigateur (sur Internet Explorer : >Outils >Options Internet >“Supprimer les fichiers” >“Supprimer les cookies” >“Effacer l'Historique”).
Firefox offre, en plus, une possibilité de effacement systématique de la mémoire cache à chaque fermeture du logiciel (>Outils >Options >Vie privée >Cocher: “Toujours effacer mes informations personnelles à la fermeture...” et “Demander avant d'effacer mes traces” - Dans “Paramètres”, sélectionner toutes les options).
Pour en savoir plus :
[1]  [2]  [3]